Envie de participer ?

L'Equipe par Guyno

Publié il y a 4 semaines

L'Equipe par Guyno

L'Equipe par Guyno, match à Beaucouzé pour les 32e de finale de la Coupe Pays de la Loire, le 15 avril 2022

En ce week-end Pascal, c’est un programme de pros qui attend les joueurs du CSL. En apéritif, on commence par un déplacement à Beaucouzé sur un terrain synthétique, le terrain du Lion étant en cours de rénovation pour justement devenir un terrain avec de l’herbe en plastique et verte, mais sans rebond. Pour ces 32èmes de finale de la coupe des Pays de la Loire, le tirage au sort a désigné l’équipe de Beaucouzé comme adversaire. 5 divisions séparent les 2 équipes, le SCB étant second en Régionale 1. Un temps idéal à la pratique du football et un public nombreux se sont donnés rendez-vous en ce vendredi soir. Les supporters des jaunes et noirs espèrent l’exploit, mais hélas la logique va être respectée. Les locaux archi dominateurs trouveront l’ouverture une première fois en première mi-temps puis 2 fois en seconde, même si le troisième but est entaché d’une faute préalable sur Nathan. Seul petit regret, le fait que les pensionnaires de la D2, n’aient pas pu inscrire un but, Rayan sur un joli lob et Mike suite à un corner auraient pu concrétiser. Mais qu’à cela ne tienne nos représentants se sont bien comportés, dominés certes, mais ils ont bien résisté aux assauts incessants des attaquants de Beaucouzé. Fatigués, mais somme toute contents de leur performance, ils se sont retrouvés à la Chapelle pour méditer et prier pour le match de dimanche. Ha non, on me dit dans l’oreillette que la Chapelle n’est pas un lieu de prière mais plutôt un lieu de perdition… On me précise également que tous les joueurs ne se sont pas rendus dans ce lieu, notamment un joueur qui n’était pas sur la feuille de match, fatigué (et fatiguant) par tous ses allers et retours sur le bord de la touche, en haranguant ou supportant joueurs et arbitres…et surtout énervant joueurs et dirigeants.

Les joueurs du CSL avaient donc 2 jours pour s’en remettre (du match … et de la soirée), car le lundi 18 avril une nouvelle grosse échéance les attendait. Nous sommes donc, lundi 18 avril, lundi de Pâque, férié ou presque. Le terrain du Lion étant toujours en rénovation, les lionnais attendent leurs adversaires au Stadio Olympico de Thorigné d’Anjou. Un stade champêtre et bucolique, et un petit piège pour nos adversaires du jour. Car comme vendredi dernier, le tirage au sort a désigné un club de R1, évoluant donc 5 divisions au-dessus du Lion, pour ces 16ème de finale de la coupe de l’Anjou, et c’est Mûrs-Erigné, l’heureux élu. Coach Jojo a dû revoir sa copie et composé en fonctions des absents ou d’un turn-over.  La composition de l’équipe concocté par coach jojo et son adjoint, et donc la suivante ; dans les buts Kévin L, sur les ailes, Nathan et P’tit Flo, au centre Capitaine Biboune et Dylan, on est content de le retrouver en équipe première, et Némo. En milieu, Jérôme, en meneur Elouann, sur les côtés Killian et Firas et en avant-centre Mejdi. En réserve sur le banc, Greg, Marin, et Alexis M, bien remis de ses allers retours de vendredi et surtout moins bavard. Ils sont accompagnés sur le banc par Eugénie, la déléguée administrative et première supportrice, et docteur Rossi. Parmi les absents, on compte : Boubou, Rayan, Mike, Alexis Dru (retenu par son employeur) … les 22 acteurs peuvent entrer sur le terrain parsemé de pâquerettes et de boutons d’or, ce qui a le don d’exciter une spectatrice Erimûroise. Echange de fanion, enfin presque puisque nos locaux ont oublié la bouteille de rouge dans une voiture, oui je sais c’est de l’alcool, mais on n’a plus de fanion, alors on compose comme on peut. Il est 15 heures, l’arbitre peut libérer les 2 équipes.

1ère, Action et débordement de Firas sur le côté gauche

2ème, Le 10 rouge et blanc adresse un petit lob au-dessus des défenseurs pour son attaquant, mais ce dernier est signalé hors-jeu.

La rapidité des attaquants de Murs perturbent déjà l’arrière garde locale… et coach Jojo.

7ème, Perte de balle d’un milieu lionnais, cette fois pas de hors-jeu, le 8 se présente seul devant Kevin qui réalise son premier arrêt en mettant la balle en corner, c’est le début du show Kévin…   

9ème, Frappe du 10 adverse aux abords des 18 mètres, arrêt de Kévin.

13ème, Action côté droit de Murs, centre, dégagement de la tête de Biboune.

14ème, Firas lance Killian dans le trou, mais le 3 intercepte.

15ème, Coup franc pour le Lion côté droit qui ne donne rien,

17ème, frappe de Mejdi aux 20 mètres, à côté. La balle est dans le camp adverse, ce qui permet aux défenseurs lionnais de respirer.

20ème, Murs revient dans les 18 mètres des jaunes et noirs, cafouillage suivi d’une frappe aux 16 mètres, à côté.

21ème, Elouann lance Firas, le goal Erimûrois intervient en dehors de sa surface, nouveau cafouillage, la balle ressort pour Mejdi qui tergiverse, le goal a le temps de se replacer. Action terminée.          

24ème, Greg remplace Killian,

23ème, Faute sur le 10, coup franc en hauteur, télescopage entre Biboune et Kévin à la réception du ballon. Sur le corner qui s’ensuit, Kévin est lobé mais Biboune dégage de la tête.

25ème, Nouveau débordement du 7 qui centre sur son avant-centre, un peu excentré, sa frappe passe à côté.

30ème, Kévin intervient devant le 11 qui s’essuient les crampons sur l’avant-bras et la cuisse du gardien, arrêt de jeu. Ce fait de jeu entraine de nouvelles joutes verbales « amicales » entre la spectatrice Erimûroise, qui compare le terrain à un champ, et qui n’a pas vu la faute, et votre journaliste. Pendant ce temps, pause fraicheur, ce qui nous vaut un joli lancer de bouteille à 10 mètres devant la cible de docteur Rossi, ce dernier, en l’absence de Lorraine partie en vacances, est en déprime…  

39ème, Nouvelle occasion pour les rouges et blancs et … nouvel arrêt de Kévin. Le Mandréa lionnais. Le gardien du SCO ayant la veille réalisé bon nombre d’arrêt devant les attaquants nantais.

40ème, Action côté gauche de Firas, le 2 et capitaine adverse met le pied dans un trou (le seul trou du terrain, ce n’est pas de chance). Arrêt de jeu. Il essaie de repartir, mais au bout de quelques secondes, demande le changement. Coup dur pour Murs, car c’était l’un de leurs meilleurs éléments.

42ème, Greg déborde et adresse un centre, ce dernier est trop fort.

46ème, Nouvelle frappe du 3, Kévin est à la parade.

L’arbitre siffle la mi-temps sur ce score de parité de 0 à 0. Le CSL a souffert mais a tenu, ils ont 15 minutes pour souffler avant la reprise des débats.

47ème, Le 11 bien lancé, frappe mais il est hors-jeu.

48ème, Nouvelle faute sur le 8, très bon, qui s’emporte en se relevant, l’arbitre n’hésite pas et lui donne un carton jaune. Ce qui a le don de l’énerver encore plus.

49ème, Le 3 bien lancé adresse un centre au 11 qui marque, mais l’arbitre de touche a levé son drapeau. On sent une certaine nervosité chez les rouges et blancs, même sur le banc.

50ème, Action du 9 tout seul, qui adresse une frappe trop molle, Kévin arrête le ballon sans problème.

52ème, Ça n’arrête pas, grosse action des rouges, le ballon est dans les 6 mètres, frappe du 9, repoussée par notre gardien, la balle revient dans les pieds du 3, tout près de la ligne de but, mais la frappe est contrée par Biboune.

60ème, Coach Jojo procède à 2 changements, Firas et Greg sortent, remplacés par Marin, à la plus grande joie de son fan club qui s’est déplacé en nombre, et Alexis M en meilleure forme que vendredi soir.

62ème, Nouveau but des rouges par l’intermédiaire de son numéro 11. Mais hors-jeu. 

63ème, Belle action de Biboune parti de son camp, relayé par Mejdi, le capitaine lionnais arrive dans la surface adverse, et s’effondre… mais l’arbitre ne bronche pas.

67ème, Action du 8, toujours lui, côté gauche, il s’infiltre dans la surface et est bousculé par Némo aux abords de la ligne du but. L’arbitre ne dit rien, Némo non plus, par contre, le 8 rouge si…

73ème, Action de Marin, côté droit, corner pour le Lion qui vend chèrement sa peau.

74ème, Carton jaune pour le 4 de Murs pour contestation, les adversaires ne savent pas comment faire pour tromper la vigilance de Super Kévin, et ils s’énervent.

75ème, Ballon en hauteur que convoite le 9 rouge et Némo, l’attaquant adverse heurte l’arrière du crâne de Némo. Les 2 joueurs restent à terre. Les soigneurs arrivent en vitesse. Le rouge a le dessus de l’arcade ouvert et saigne. Némo a un énorme œuf derrière la tête. Jean-Luc précise que c’est normal, c’est un œuf de … Pâque. D’autres, émettent l’idée que c’est une nouvelle nageoire qui pousse pour Némo… Grâce aux soins prodigués par docteur Rossi, il peut poursuivre le match.

Sur la remise en jeu, les joueurs de Murs gardent la balle, le 10 adresse un centre au niveau du point de penalty, le 12 exécute une belle reprise acrobatique, à côté.

75ème, Contre du 6 sur le côté qui centre pour son numéro 10, une nouvelle fois au-dessus.

82ème, Nathan stoppe illicitement le 8, carton jaune pour l’arrière latéral lionnais. Le banc Erimûrois, plutôt calme jusqu’à maintenant s’énerve… Le temps passe et il n’y arrive pas. C’est la panique.

83ème, retour de Firas et Killian en lieu et place de Marin et Greg.

84ème, Le libéro, devenu capitaine, par de son camp et remonte tout le terrain, sans opposition, une deux avec le douze au niveau des 6 mètres, heureusement la frappe est contrée et arrive en corner. Sur ce corner, tête du 5 rouge, arrêt de Kévin.

88ème, Le 8 déborde et adresse un centre capté par Kévin.

90ème, L’arbitre accorde 5 minutes d’arrêts de jeu, la fin va être longue…. Comme le début. La balle revient enfin dans le camp adverse, suite à un débordement d’Alexis M, esseulé, il adresse une frappe excentré, arrêté par le gardien qui relance aussitôt.

94ème, Main involontaire d’Elouann à 20 mètres en face du but. Les spectateurs retiennent leur souffle, c’est certainement la dernière action et occasion pour Murs. La frappe du 10 est contrée et termine en corner… Ce n’est pas fini. Sur le corner, le 7 saute plus haut que tout le mon à la limite des 6 mètres, mais sa tête passe juste au-dessus de la barre. Mais ce n’est pas fini.

95ème, nouveau coup franc pour Murs…qui ne donne rien.

Cette fois, l’arbitre siffle la fin et libère les lionnais qui s’écroule sur le terrain, éreintés, les adversaires, eux rejoignent leur banc, tête basse,

image-20220426165317-1.png

Maintenant, il faut que les 5 premiers tireurs se désignent, ce qui n’est pas chose facile…Coach Jojo qui s’est époumoné tout au long du match pour encourager ses protégés lâche : « maintenant, place à la loterie… ». Le sort a désigné en premier tireur le Lion. Capitaine Biboune doit donner l’exemple, il s’empare du ballon, et après quelques secondes de stress (tout comme sa maman sur le bord du terrain) expédie un missile au centre sous la barre 1 – 0 pour le Lion.

Le 12 des rouges frappe… Kévin touche le ballon, mais le tir finit quand même dans les filets 1 à 1.

Au tour de Nathan, contre-pied parfait, à droite du goal, 2 à 1 pour le Lion.

Le 10 rouge frappe, et Kévin encore parti du bon côté stoppe le tir … Grosse joie des jaunes et noirs, qui conserve leur avantage, toujours 2 à 1 pour Le Lion.

Firas, virevoltant tout au long du match, adresse un tir en force sous la barre, imparable, 3 à 1 pour le Lion. Les Erimûrois n’en mènent pas large, l’entraineur ne dit plus rien.

Le 6 rouge réduit le score avec un contre-pied, 3 à 2 pour le Lion.

C’est au tour de P’tit Flo, irréprochable au cours du match et à la mentalité exemplaire, s’élance à son tour. Le gardien part du bon côté, la frappe n’étant pas assez appuyé, est captée par le dernier rempart des rouges et blancs. Toujours 3 à 2 pour le Lion, mais le joker a été grillé.

Le 3 s’élance pour égaliser, ce qu’il fait avec une frappe qui touche la barre, 3 à 3.

Mejdi, dernier tireur de la première série, peut redonner l’avantage aux lionnais, contre-pied également, et 4 à 3 pour le Lion.

Le 8, toujours énervé, et conspué par le public, s’avance pour tirer le dernier pénalty de son équipe, et hélas, il ne tremble pas, sous la barre, il égalise, 4 à 4.

La première série est terminée, place à la mort subite, Il faut y aller et c’est Elouann qui prend la décision d’y aller, il s’élance et en force et au centre expédie la balle dans les filets, 5 à 4 pour le Lion.

Le rouge, devenu capitaine, prend ses responsabilités et va à son tour tentait sa chance. Sa frappe touche la barre, les lionnais croient qu’elle va ressortir, mais la joie est de quelques dixième de seconde, car le ballon redescend derrière la ligne… 5 à 5.

C’est irrespirable, mais il faut encore que quelqu’un se porte candidat, et c’est Greg qui s’y colle. Il s’élance, frappe, mais le gardien au prix d’un beau reflexe stoppe la frappe de la main gauche… toujours 5 à 5, mais le dernier mot est pour, non pas pour Jean-Pierre, mais pour les rouges…

Le 13 Erimûrois va s’élancer, il tire, et la balle hors de portée de Super Kévin finit dans les filets, c’est fini, 6 à 5 pour Mûrs-Erigné. Kévin, irréprochable et homme du match, est allongé, les yeux vers le ciel, il n’a pas pu stopper ce dernier tir.

Les joueurs en rouge et blanc, ont la victoire modeste, ils ont sauvé les meubles. Certes, ils ont dominé mais ils sont passés tout près de la correctionnelle. Les Lionnais, héros de ce lundi, forme un rond et savourent malgré la défaite, ils peuvent être fiers d’eux malgré cette élimination aux tirs aux buts. Maintenant place aux championnat, la priorité, mais il reste encore le challenge de l’Anjou, et la coupe des Réserves pour la B, et le challenge Sourice pour la C… toutes les équipes sont encore engagées, du jamais vu à ce stade de la compétition… Les vainqueurs font une haie d’honneur aux lionnais, qui le leur rendent… Place maintenant aux debriefs avec les spectateurs, les supporters, les parents et bien sur le président fier de son groupe, et qui va encore devoir mettre la main à la poche pour rafraichir, avec modération, et avec son groupe, ses protégés…Bravo encore, merci pour ce nouveau dimanche à suspens… Le CSL donne rendez-vous à tous ses supporters, dès dimanche, pour le championnat et pour les prochains matchs de coupe.  

Voilà, vous pouvez reprendre une activité normale…

toute l'association

Commentaires